Le secret fardeau de Munch


Résumé de l’éditeur: chaque homme a son secret. Pour le narrateur de cette nouvelle, le poids du silence est trop lourd à porter. Sa révélation est-elle celle d’un fou ? D’un génie ? À vous de juger. Dans ce texte aux parfums anciens, Vincent Thibault présente une histoire qui mêle subtilement l’art à l’ésotérisme et entraîne le lecteur malgré lui dans une narration troublante.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. mars 20, 2010 à 11:43

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :